Liste des animaux du zoo de Beauval

1er zoo de France en variété d’espèces et 4ème au classement des plus beaux parcs zoologiques du monde, le zoo de Beauval présente une grande diversité d’animaux avec près de 800 espèces et 35 000 animaux. Chaque année, plus de 900 naissances ont lieu au sein du parc. Pour préparer votre visite, voici un petit guide des animaux les plus emblématiques du zoo de Beauval.

Mammifères et reptiles

Éléphant

éléphants zoo de Beauval

Éléphants

Les éléphants de Beauval appartiennent à la sous-espèce des éléphants d’Afrique de la savane. Extrêmement menacée à cause du braconnage (défenses en ivoire), la population d’éléphants sauvages est en constante diminution depuis 30 ans. Le zoo de Beauval soutient actuellement un programme de reproduction de ces majestueux pachydermes, par insémination artificielle. En mars 2021, l’éléphant mâle Akili a rejoint le groupe de femelles du zoo.

Ours brun

ours brun zoo de Beauval

Ours brun

Le zoo de Beauval accueille 4 ours bruns d’Europe (ou Ours des Pyrénées) dans le Territoire Nord-Américain, toutes des femelles. Michka est la plus ancienne, et elle a été rejointe en 2018 par 3 oursonnes, Delete, Diablo et Drull. L’ours brun est une espèce qui vient d’Amérique, de Russie et d’Europe, et qui a une grande capacité d’adaptation. Ainsi, son régime alimentaire varie selon la disponibilité de la nourriture par exemple. L’ours brun a été réintroduit en France, dans les Pyrénées, dans les années 90, et on en compte aujourd’hui encore une trentaine à l’état sauvage. En France, il est aujourd’hui classé comme « en danger critique d’extinction ».

Hippopotame

hippopotame zoo de Beauval

Hippopotame

Le zoo de Beauval accueille deux hippopotames pygmée (ou hippopotames nains) dans le Dôme Equatorial (le mâle Robert et la femelle Luna), et plusieurs hippopotames communs ou hippopotames amphibie, notamment la femelle Kiwi qui est arrivée au zoo en 2016 et fait l’objet d’un programme de parrainage. Elle est accompagnée, dans son enclos de la réserve des hippopotames de Beauval, du mâle Kvido et de la femelle Bolinas. Les hippopotames sont considérés comme les animaux les plus dangereux d’Afrique car ils sont capables d’être très agressifs. Cette espèce est classée comme vulnérable.

Panda

panda zoo de Beauval

Panda

Le zoo de Beauval est le seul parc zoologique français à accueillir des pandas géants, et l’un des 23 dans le monde. On peut y observer un couple de pandas originaire de Chine (la femelle Huan Huan et le mâle Yuan Zi), arrivées au zoo en 2012, leur bébé Yuan Meng né au zoo fin 2017, et leurs deux jumelles Yuandudu et Huanlili nées en août 2021. Le panda géant est une espèce endémique de Chine : ils sont herbivores, se nourrissant principalement de bambou. Vous les trouverez dans la partie chinoise du zoo. Plus d’infos sur les pandas de Beauval.

On peut également observer au zoo de Beauval des pandas roux, la femelle Inès et le mâle Browny, arrivés au zoo de Beauval en 2018. Les deux pandas ont donné naissance en juin 2020 à une femelle, Mei, qui est désormais au zoo d’Amiens.

Alligator

alligator zoo de Beauval

Alligator

L’alligator est l’un des plus grands reptiles mais aussi l’un des plus anciens, puisque les reptiles actuels sont encore très proches morphologiquement des reptiles du temps des dinosaures, il y a 65 millions d’années. L’alligator a un museau plat, large et arrondi, qui le distingue du crocodile. En voie de disparition dans les années 50 car très convoité pour sa peau, il n’est aujourd’hui plus considéré comme en danger. Les 4 alligators du zoo de Beauval sont des Alligators du Mississippi : ils viennent de l’Amérique du nord, où ils vivent dans les marais, rivières et lacs. On peut les observer dans le Dôme Equatorial.

Koala

koala zoo de Beauval

Koala

Le koala est un marsupial endémique d’Australie. Il est surnommé le « paresseux australien » car il dort 18h sur 24h ! Autre particularité de ce curieux animal : c’est le seul à manger des feuilles d’eucalyptus (toxiques pour les autres). On le trouve donc principalement dans les forêts d’eucalyptus, mais son habitat naturel est menacé par l’industrialisation. Le zoo de Beauval a mis en place un programme de protection de ses koalas. Vous les trouverez dans une serre réservée pour eux. Le zoo héberge actuellement 2 femelles koala, Alguna et Hanya, qui dorment jusqu’à 20 heures par jour !

Girafe

girafe zoo de Beauval

Girafe

Depuis 1999, le zoo de Beauval accueille des girafes réticulées. Elles sont aujourd’hui au nombre de 7 (4 jeunes femelles, 2 juvéniles et 1 mâle de 7 ans) : Nzuri, Baya, Chloë, Binti, Momo, Kimia (née en juillet 2019) et Melman (né en juillet 2021). Les girafes vivent en groupe de 5 à 6 individus à l’état sauvage, conditions qui ont été recréées dans le zoo de Beauval avec ce groupe de jeunes girafes. Les girafes sont les plus grands mammifères terrestres et elles se nourrissent de feuilles qu’elles peuvent attraper dans les arbres les plus hauts grâce à leur long cou.

Guépard

guépard zoo de Beauval

Guépard

Le zoo de Beauval accueille des guépards, mammifère originaire d’Afrique  et d’Asie de l’Ouest. Agile et athlétique, il peut atteindre une vitesse de 110 km/h ! Les guépards ont développé un système social complexe, notamment d’un point de vue vocal (pour communiquer). L’association Beauval Nature soutient la recherche sur les vocalisations des guépards.

Lion

lion zoo de Beauval

Lion

Le zoo de Beauval accueille des lions d’Afrique du Sud (de l’espèce des Lions du Cap). Le mâle à la tête du groupe de lions est prénommé Krüger. Les visiteurs peuvent observer également des lionceaux.

Tigre blanc

tigre zoo de Beauval

Tigre blanc

Depuis 1991, le zoo de Beauval accueille des tigres blancs, les premiers à avoir été introduits en France. Originaire d’Asie, le tigre blanc est appelé ainsi car son pelage est blanc rayé de noir, ce qui est dû à une déficience de mélanine. Facilement repérables par les proies, ils sont rares à l’état sauvage et font donc partie des espèces les plus menacées de la planète ! Les stars du zoo sont le mâle Jaipur, arrivé au zoo en 2017, et la femelle Shiva.

Tigre

tigre zoo de Beauval

Tigre

Le zoo de Beauval accueille également des tigres de Sumatra, une espèce classée en danger critique. Les visiteurs peuvent observer un couple de tigres de Sumatra, la femelle Jambi et le mâle Asu.

Singe

chimpanzé zoo de Beauval

Chimpanzé

Le zoo de Beauval compte plusieurs espèces de singes. On trouve d’abord les chimpanzés (l’un des rares primates à savoir se servir d’outils pour aller chercher sa nourriture et de plantes médicinales pour se soigner !), qui vivent en groupes pouvant aller jusqu’à 60 individus et ont une organisation sociale très développée. Le groupe que l’on peut observer au zoo de Beauval s’agrandit depuis 1992, et la mascotte des chimpanzés est le mâle Joseph, que l’on peut parrainer.

L’association Beauval Nature s’occupe d’ailleurs, au Congo, de sauver des bébés chimpanzés qui ont été attrapés dans la forêt et vendus sur les marchés en tant qu’animaux de compagnie. Ils sont ensuite réintroduits sur des îles situées à proximité des campements gérés par l’association.

Le zoo de Beauval accueille également des gorilles des plaines de l’Ouest, les plus pacifiques des Grands Singes. Cette espèce est classée en danger critique. Imposants (ils peuvent peser jusqu’à 250 kg !), surtout les mâles, les gorilles se nourrissent de feuilles et de fruits à raison de 7 à 14 kg par jour ! La mascotte des gorilles du zoo est le mâle Asato, né en 1991 et patriarche de la famille des gorilles. Récemment, deux mâles sont nés au zoo de Beauval : M’Baku (octobre 2018) et Kovanga (mars 2019). Pour la petite histoire, la femelle Mayombé née au zoo de Beauval et réintroduite au Gabon avec le mâle Djongo né dans un zoo en Angleterre, a donné naissance en juin 2021 à la femelle Taàli. Il s’agit de la première naissance dans le monde d’un gorille issu de deux parents nés en parc zoologique !

Le zoo de Beauval donne également à voir, dans le Dôme Equatorial, le langur de Douc ou Douc à pattes rousses (aussi surnommé le singe aux 5 couleurs au Vietnam), une espèce de singe en danger critique. C’est le second zoo d’Europe à accueillir cette espèce de singes endémique d’Asie du Sud-Est. Le groupe des Doucs à pattes rousses se compose d’un mâle, de 4 femelles et 2 bébés nés au zoo en janvier et mars 2021.

Enfin, les visiteurs peuvent apercevoir une autre espèce de singe en danger critique, l’Orang-outan de Bornéo. Il s’agit du plus grand mammifère arboricole du monde. Cette espèce est originaire de Malaisie et Indonésie. Le mâle reproducteur du groupe d’orang-outan s’appelle Muda et il est âgé de 38 ans !

Loup arctique

loup arctique zoo de Beauval

Loup arctique

Le zoo de Beauval accueille des loups arctiques, sous-espèces des loups gris, loups au pelage blanc originaires principalement du Canada. Le loup arctique possède une capacité d’adaptation étonnante et sa population mondiale est donc stable.

Dendrolague de Goodfellow

dendrolague de Goodfellow

Dendrolague de Goodfellow

Le Dendrolague de Goodfellow, surnommé le « kangourou arboricole », est un  marsupial de la même famille que les kangourous et wallabies, originaire de Papouasie Nouvelle-Guinée. Il vit dans les arbres, grimpe aux arbres et peut sauter d’une hauteur de 18 mètres ! Le zoo accueille notamment le mâle Tirrikee, la femelle Yingwie, et ses deux bébés, Kawalan et Wako.

Otarie

otaries de Californie (lions de mer de Californie)

Otaries de Californie

Il est également possible d’observer des otaries de Californie au zoo de Beauval, dans l’un des plus grands bassins d’Europe. Cette espèce d’otaries, qui évolue en eaux froides, a la particularité de devoir absorber plus de 15 % de son propre poids chaque jour pour maintenir sa chaleur corporelle. Le dernier né est le mâle Kazan, né en 2018.

Dragon de Komodo

varan de Komodo

Dragon de Komodo

Le Dôme Equatorial du zoo de Beauval accueille le dragon de Komodo, une espèce de reptile classée en danger. Ce reptile est le lézard le plus grand du monde : il peut mesurer jusqu’à 3,10 mètres de long et peser jusqu’à 165 kg. Surnommé le « monstre de Komodo », cet animal est particulièrement vorace. On peut observer 5 dragons de Komodo dont 1 seul mâle, Drac.

Diable de Tasmanie

diable de Tasmanie

Diable de Tasmanie

Classé espèce en danger, le diable de Tasmanie est un marsupial endémique de l’île de Tasmanie au sud-est de l’Australie. C’est le plus grand marsupial carnivore d’Australie : timide et méfiant, il ne s’attaque cependant pas à l’homme (sauf s’il est menacé). Les deux frères Cape et Cluan sont les deux premiers diables de Tasmanie à avoir été accueillis en France. Ils ont rejoint le zoo de Beauval alors qu’ils étaient âgés de 2 ans.

Oiseaux

Manchot

manchots zoo de Beauval

Un groupe de manchots de Humboldt peut être observé au zoo de Beauval depuis 2007. Cette espèce est classifiée comme vulnérable, et on la trouve surtout en Amérique du sud au large des côtes du Pérou ou du Chili. Ils se distinguent des autres espèces de manchots par leur tête noire avec une bande blanche.

Cacatoès

cacatoes zoo de Beauval

Le ZooParc accueille l’une des plus importantes populations de cacatoès des Philippines. Il est également à l’initiative du Programme Européen d’Elevage (EEP) qui vise à protéger cette espèce. Le cacatoès des Philippines a en effet frisé l’extinction en 1998, alors que sa population mondiale ne s’élevait plus qu’à 20 individus. Aujourd’hui, elle est montée à plus de 200. On peut également observer des cacatoès de Banks, originaire d’Australie. Pour la petite histoire, le cacatoès de Banks est la première espèce à avoir été dessiné par un Européen en 1770, d’où son nom en référence au botaniste de James Cook, Joseph Banks.

Perruche

perruche zoo de Beauval

Le zoo de Beauval vous permet de voir des conures soleil, ces espèces de perruches multicolores sud-américaines, aussi appelées perruches soleil du fait de leur plumage jaune or et de leurs couleurs orangées. On trouve également des perruches guarouba, espèce de couleur jaune également, originaire du Brésil où elle vit dans les forêts tropicales, et dangereusement menacée avec seulement 70 individus dans le monde entier.

Perroquet

perroquets bleus zoo de Beauval

Le zoo de Beauval accueille 150 perroquets dont les microglosses, des perroquets originaires de Nouvelle-Guinée et d’Australie, malheureusement en voie de disparation, avec moins de 2000 individus à l’échelle mondiale. On peut également y observer des aras chloroptères, l’espèce la plus grande de perroquet au monde, originaires d’Amérique centrale et du sud. Il est reconnaissable par son plumage rouge (qui se termine par des plumes vertes et bleues), et sa tête blanche striée de rouge. Les amateurs de perroquets apprécieront également l’ara hyacinthe de couleur bleue.

Kookaburra à ailes bleues

kookaburra à ailes bleues zoo de Beauval

Le Kookaburra à ailes bleues ressemble à un martin-pêcheur, originaire d’Australie où il est très apprécié car il se nourrit d’insectes nuisibles et de serpents. A l’état naturel, il vit dans la savane.

Calao rhinocéros de Java

calao rhinocéros de Java zoo de Beauval

Comme son nom l’indique, le Calao rhinocéros de Java est originaire de Java en Indonésie. Il se distingue des autres calaos par son casque qui forme comme une corne au-dessus de son bec (ce qui lui a valu son nom de rhinocéros). Les scientifiques ne savent pas précisément si ce casque sert à amplifier son chant, à chercher de la nourriture, à affirmer son territoire, ou les trois… Le couple de calaos rhinocéros de Java est observable à l’entrée de La Serre Tropicale des Oiseaux. Un conseil : allez-y quand il pleut car les calaos adorent la pluie !

Barbican à ventre rouge

barbican à ventre rouge zoo de Beauval

Cette espèce d’oiseau originaire des savanes d’Afrique est reconnaissable à ses vibrisses noires situées tout autour de son bec, et à son plumage rouge du bec à l’abdomen, qui contraste avec le reste de son plumage (noir). Il se nourrit principalement d’insectes qu’il va chercher dans les bois morts, en les creusant avec son bec puissant.

Pygargue

pygargue de Steller zoo de Beauval

On trouve deux espèces de pygargues au zoo de Beauval : le pygargue de Steller, qui est le plus grand aigle du monde et vit sur les côtes du Japon et de la Corée ; et le pygargue à tête blanche, une espèce originaire des Etats-Unis et qui a failli s’éteindre dans les années 70.

Vautour

vautour zoo de Beauval

Le zoo de Beauval compte 23 espèces de vautours issues de tous les continents, et dont 14 sont menacées d’extinction : le vautour fauve, qui a failli disparaitre dans les années 90 mais que l’on peut maintenant observer dans les Pyrénées, en Afrique et en Asie ; et le vautour moine, un vautour d’Europe en voie de disparition vivant dans les montagnes, qu’on ne trouve plus qu’en Europe orientale et en Espagne.

Aigle

aigle zoo de Beauval

On peut observer plusieurs espèces d’aigles au zoo de Beauval : l’aigle pêcheur d’Afrique, que l’on trouve dans les régions des lacs et des cours d’eau en Afrique ; et l’aigle bleu du Chili, que l’on trouve à l’état naturel dans la Cordillère des Andes, jusqu’à 4600 mètres d’altitude, et qui est très rare en parc zoologique.

Harpies féroces

harpies féroces zoo de Beauval

Dans le cadre d’un programme de conservation, des harpies féroces sont arrivées à Beauval en 2020. Elles ont élu domicile dans la volière située à côté du dôme équatorial. Ce sont des rapaces qui vivent dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud, où ils se nourrissent notamment de petits singes. Ils font partie des aigles ayant la plus grande envergure du monde : jusqu’à 2 mètres ! Malheureusement, la déforestation de l’Amazonie a fait de ce oiseau majestueux une espèce menacée.

Chouette

chouette zoo de Beauval

Le zoo de Beauval compte plusieurs espèces de chouettes : la chouette de l’Oural, une espèce nocturne que l’on trouve principalement à l’état sauvage dans les forêts d’Europe orientale ; la chouette lapone, une espèce diurne que l’on trouve dans les forêts boréales d’Amérique du nord principalement ; et le harfang des neiges, chouette diurne reconnaissable à son pelage d’un blanc immaculé, vivant dans les toundras et les hauts plateaux en Europe du nord, Asie du Nord et Amérique du nord.

Autruche

autruche zoo de Beauval

Le zoo de Beauval vous permet d’observer le plus grand des oiseaux. L’autruche est un oiseau africain qui ne peut pas voler (mais qui se déplace très vite, pouvant attendre une vitesse de 80 km/h !). On la trouve également en Europe, en Australie et en Amérique.

Grue demoiselle de Numidie

grue demoiselle de Numidie zoo de Beauval

La Grue demoiselle de Numidie est la plus petite espèce de grues, avec une taille de moins d’un mètre. Elle se nourrit d’insectes et de graines, et elle vit à l’état naturel dans les marais et marécages d’Europe et d’Asie en été, avant de migrer vers l’Afrique et l’Inde en hiver.

Pélican blanc

pélican blanc zoo de Beauval

On peut également observer des pélicans blancs, espèce de pélican reconnaissable à son plumage blanc et ses pattes roses. Les pélicans pêchent environ 1 kg de poisson par jour grâce à leur bec puissant. On les trouve principalement en Afrique et en Asie.

4.7/5 - (7 votes)