Dôme du zoo de Beauval

Inauguré début 2020 pour les 40 ans du Zoo de Beauval, le dôme de Beauval est un nouvel espace qui recrée l’environnement équatorial africain, sud-américain et asiatique. La visite du dôme équatorial est incluse dans le prix du billet d’entrée.

intérieur dôme Beauval

Intérieur du dôme de Beauval (© zoobeauval.com)

Le dôme en chiffres

Le dôme accueille plus de 200 espèces d’animaux équatoriaux, aquatiques (lamantin des Caraïbes, loutre géante…) et terrestres (dragon de Komodo, hippopotame pygmée, anaconda, tamarin lion doré…), dans une représentation fidèle de leur biotope.

Le dôme de Beauval peut accueillir jusqu’à 3000 visiteurs sur son chemin en escargot, qui serpente au cœur d’une végétation luxuriante sur 1 km de long et 15 mètres de haut. On conseille 2 heures de visites pour le dôme seulement. Pas étonnant : avec ses 13 855 m², ce nouvel espace a des proportions inédites ! La serre tropicale mesure 8 000 m² au sol sur 38,24 mètres de hauteur et 1 000 mètres de diamètre, et contient 19 bassins et aquariums. Le dôme de Beauval possède également 4 restaurants et un bar healthy, une boutique et une librairie.

Genèse du dôme

Architectes

Le dôme du Zoo de Beauval a été conçu par le maître d’ouvrage Rodolphe Delord et l’architecte Daniel Boitte du cabinet Boitte Architecture. Daniel Boitte avait déjà été l’architecte des Pagodes de Beauval et du parc à hippopotames. Le Zoo de Beauval représente d’ailleurs entre 35 et 40 % du chiffre d’affaires du cabinet.

Pour ce projet, les architectes ont voulu symboliser notre planète, d’où la forme de dôme (une demi-sphère coupée au niveau de l’équateur). Quant au CMF Groupe, spécialiste des serres urbaines, il s’est chargé de la réalisation technique de la charpente, de la couverture, et de la gestion du climat intérieur du dôme. En tout, 27 entreprises locales ont participé à la construction du dôme de Beauval.

Budget

Le budget pour la réalisation du dôme s’élevait à 35 millions d’euros.

Travaux

La construction du dôme de Beauval a débuté en octobre 2017 et s’est achevée début 2020, soit 2 ans et demi de travaux.

Avant le lancement des travaux, l’équipe de maîtrise d’œuvre a fait valider le projet par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et le CTICM (Centre de la Technique Industrielle pour la Construction Métallique), notamment pour ce qui est de la charpente et de la gestion intérieure du climat. D’importants travaux de terrassement ont dû être menés, et une grande partie des éléments a été pré-montée en usine pour faciliter le travail.

construction dôme Beauval

Construction du dôme

Tout a été mis en place pour que le dôme recrée les conditions d’un environnement tropical : de nombreux systèmes automatisés vont humidifier ou ventiler la serre pour y maintenir une température constante de 26 °C.

La couverture du dôme est constituée de profilés aluminium à rupture de pont thermique (gamme Eco Klima de CMF), avec des vitres double vitrage, dont les caractéristiques de transmission lumineuse et d’apports solaires varient selon leur orientation sur le dôme. Le système d’aération est directement intégré à la verrière : il fonctionne de manière naturelle via des déstratificateurs qui vont brasser l’air extérieur et est donc optimisé dans un souci d’économie d’énergie. En outre, le système de brumisation haute pression (Fog System) permet de maintenir un environnement humide pour les espèces qui en ont besoin.

Inauguration

Le dôme de Beauval a été inauguré le 8 février 2020, pour les 40 ans du Parc Zoo de Beauval.

Espèces tropicales du dôme

Le dôme de Beauval abrite plus de 2 000 espèces végétales et plus de 25 000 animaux de 200 espèces.

Animaux terrestres

Parmi les animaux terrestres évoluant dans cet espace, on trouve le saïmiri, aussi appelé singe-écureuil ou sapajou, originaire d’Amérique du Sud ; le langur de Douc, un primate en voie de disparition originaire du Laos et du Viêtnam ; le tamarin lion doré, un primate de l’est du Brésil ; et le saki à face blanche, un primate que l’on trouve dans le nord de l’Amérique du Sud.

On trouve également la harpie féroce (ou faucon-royal), un rapace originaire du Brésil et réputé comme l’un des plus grands aigles du monde.

dragon de komodo zoo de Beauval

Dragon de komodo (© zoobeauval.com)

Vous pourrez aussi observer les magnifiques ibis rouges, oiseaux que l’on trouve à l’état naturel en Amérique du Sud, Amérique centrale et Grandes Antilles.

Le dôme de Beauval abrite également le tomistoma ou faux-gavial de Malaisie (une espèce de crocodile), des chauves-souris de Rodrigue, des hippopotames pygmées (originaires d’Afrique de l’Ouest), et des dragons de Komodo.

Animaux aquatiques

Parmi les animaux aquatiques du dôme, on trouve les lamantins d’Europe, réunis dans un bassin de 23 mètres, ainsi que les loutres géantes (originaires d’Amérique du Sud et plus particulièrement du Brésil).

Restaurants du Dôme de Beauval

En plus des deux bars, Le Kalatungan et El Tupparo, 3 points de restaurations sont à disposition des visiteurs.

La Canopée

La Canopée est un point de restauration situé en plein cœur du dôme, qui propose des tapas et snacks healthy, des granités et des jus de fruits frais. Il est ouvert de 9h à 18h.

Le Yasuni

Le Yasuni, au rez-de-chaussée des bâtiments à l’arrière du dôme, est un buffet pour adultes et enfants, ouvert tous les jours de l’année de 11h15 à 15h30. Il peut accueillir jusqu’à 250 couverts. Il est cependant conseillé de réserver en appelant le  02 54 71 17 40.

Le Batéké

Le Batéké est un restaurant situé à l’étage des bâtiments à l’arrière du dôme, il peut accueillir jusqu’à 450 couverts et est idéal pour les groupes.

En raison des mesures sanitaires, le ZooParc de Beauval est actuellement fermé.
Hello. Add your message here.